Plaquette de Saison 2018-2019
Inscription à la newsletter
My Email Form


la saison

le songe d’une nuit d’été

ô mon petit canard, ô ma chérie ! ton beau manteau ! taché de sang ? c’est trop !

C’est la folie dans une forêt aux portes d’Athènes !
Une nuit, deux couples contrariés dans leurs amours fuient dans la forêt : Hermia aime Lysandre, mais est malheureusement promise àDémétrius qui la poursuit, lui-même aimé d’Héléna qu’il refuse. Ajoutons àcela une jeune troupe de scouts qui répètent en secret une pièce de théâtre, les disputes rocambolesques d’Obéron et Titania, les gardiens des elfes et des fées et nous obtenons une pièce virevoltante et lumineuse où le charmant Puck, lutin d’Obéron, profi te de cette virée nocturne pour accomplir ses malicieuses supercheries.

note d’intentions
« Un théâtre élitaire pour tous  » Antoine Vitez.
J’ai d’abord choisi cette pièce parce qu’elle me ramène àmon enfance. On y trouve quelque chose de l’ordre du jeu, de l’amusement, parfois même une gaminerie jouissive. J’ai souhaité aussi faire un théâtre qui parle àtout le monde. Moi qui n’ai pas grandi dans un milieu bourgeois, qu’on n’emmenait ni au théâtre ni au musée, j’ai eu envie de raconter Le Songe d’une nuit d’été àmes parents, mes deux frères…
J’ai voulu faire entendre la modernité des mots de Shakespeare et raconter l’essentiel de l’oeuvre, sa moelle. Bien sà»r, ce spectacle repose sur cinq comédiens qui me fascinent tant ils sont libres et magnifiques.
Entre nous, pas de hiérarchie, nous travaillons de manière collégiale, chacun apporte ses idées, son univers. D’ailleurs, de nombreuses idées pour Le Songe ne sont pas de moi, mais d’eux ! Une envie de troupe nous anime grandement, nous voulions très rapidement nous fédérer àla sortie de l’école.
Pendant le travail, on se dispute, on parle fort, mais on a un langage commun. Nous souhaitions créer le spectacle dans une version qui soit la plus généreuse possible, la plus populaire, la plus poreuse avec les spectateurs. En cercle autour de l’espace de jeu, ils sont finalement très proches des acteurs qui peuvent vraiment s’adresser àeux. De plus, j’avais envie de quelque chose de tournoyant, rapide. Le but du cercle est que cela ne s’arrête jamais.
Anthony Jeanne

texte William Shakespeare
adaptation La Compagnie ADN
mise en scène Anthony Jeanne
distribution Jérémy Barbier d’Hiver, Lucas Chemel, Alyssia Derly, Axel Mandron, Julie Papin traduction Jean-Michel Déprats assistanat àla mise en scène David Brémaud scénographie et collaboration artistique Alyssia Derly costumes Louise Deldcique et Ely Mechain conseil en
dramaturgie
Françoise Colomès fabrication accessoires Irène Aumailley

production La Compagnie ADN avec
le soutien du fonds d’insertion de L’éstba financé par la Région Nouvelle-Aquitaine remerciements àl’École supérieure de théâtre Bordeaux Aquitaine-éstba, au Théâtre national Bordeaux Aquitaine-TnBA et sa directrice Catherine Marnas, àFranck Manzoni, Édith Traverso, Gérard Laurent et Emmanuelle Delprat

› programmation
Collèges au spectacle
› Laure Bonnet vous propose, en écho au thème, le Cycle de lectures
et un atelier d’écriture

Poitiers
Centre d’Animation
de Beaulieu
décembre 2018
mer 05 › 19h30

Portfolio