Plaquette de Saison 2018-2019
Inscription à la newsletter
My Email Form


créations

novembre
6 > 8 Théâtre d’Angoulême, Scène nationale
20 > 21 Théâtre Auditorium Poitiers, Scène nationale

décembre
4 > 5 Théâtre Firmin Gémier/La Piscine, Chatenay Malabry

janvier
10 Centre des Bords de Marne, Scène conventionnée du Perreux-sur-Marne
15 Scènes du Golfe, Vannes
23 > 31 Théâtre 71, Scène nationale de Malakoff

février
1 > 2 Théâtre 71, Scène nationale de Malakoff
6 > 10 Théâtre Montansier, Versailles
26 SN 61, Scène nationale d’Alençon

mars
21 Théâtre Jacques Coeur, Lattes
28 › 29 Grand Théâtre, Calais

avril
4 MCNA, Nevers

contact tournée : benjamin.bedel@comedie-pc.fr


Dossier pédagogique
Dossier de presse
Dossier du spectacle

le prince travesti

avec deux yeux ne dit-on pas ce que l’on veut ?

Le prince de Léon se fait passer pour un aventurier nommé Lélio afin d’explorer le monde, apprendre à gouverner et connaître la nature humaine. Sur sa route, il a sauvé héroïquement d’une attaque de brigands Hortense, une jeune princesse alors mariée – fort mal – et qui deviendra veuve peu de temps après. Plus tard, il s’engage comme mercenaire dans l’armée de la princesse de Barcelone, qui ignore sa véritable identité, et remporte une victoire décisive. Il devient son favori, elle lui offre son coeur et la tête du gouvernement. Mais Lélio retrouve à cette Cour Hortense, qui est la parente et la confidente de la Princesse…

note d’intentions
Marivaux juxtapose ici à la sphère privée de la famille et des hiérarchies sociales celle du pouvoir : la nomination d’un chef de gouvernement, la guerre avec l’état voisin, la possible répression d’une révolte populaire sont les épisodes qui font du Prince travesti une pièce où l’enchevêtrement des histoires d’amour, des négociations internationales, de l’obsession sécuritaire, du contrôle toujours accru des individus paraît plus inextricable que jamais. Le monde décrit par Marivaux est le nôtre au berceau : l’invention des billets de banque et de la spéculation financière, de la publicité et de la mode datent de ce premier tiers du dix-huitième siècle que Marivaux décrit comme un entomologiste. Les personnages sont livrés à eux-mêmes, ils sont jeunes, sans attaches familiales. Comment leur appétit de la vie s’exprime-t-il face à cette situation sauvagement moderne ?
Marivaux donne forme au murmure qui nous traverse pour nous rappeler que nous sommes des créatures soumises à l’empire des mots. Sans être un grand optimiste, il croit fermement que nous ne devons surtout pas renoncer à revendiquer notre avenir. On sort joyeusement rincé de cette fable où l’on rit autant du malheur fréquent des uns que du bonheur rare des autres. « Mange un crapaud vivant en te levant le matin et rien de pire ne t’arrivera de la journée. » Marivaux c’est moins indigeste qu’un crapaud, et c’est plus costaud qu’un hamburger.
Yves Beaunesne

texte Marivaux
mise en scène Yves Beaunesne
distribution Marine Sylf, Elsa Guedj, Nicolas Avinée, Jean-Claude Drouot, Thomas Condemine, Johanna Bonnet, Pierre Ostoya-Magnin, Valentin Lambert
dramaturgie Marion Bernède assistantes à la mise en scène Marie
Clavaguera-Pratx, Aurélie Ruby stagiaire assistant Théo Guilhem Guéry scénographie Damien Caille-Perret lumières Joël Hourbeigt composition musicale Camille Rocailleux costumes Jean-Daniel Vuillermoz maquillages Kuno Schlegelmilch
production Comédie Poitou-Charentes
coproduction Théâtre 71 – Scène nationale de Malakoff, Théâtre d’Angoulême – Scène nationale, Théâtre Montansier avec le soutien du fonds d’insertion de L’éstba financé par la Région Nouvelle-Aquitaine, du fonds d’insertion pour Jeunes Artistes Dramatiques avec le soutien de la DRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur et de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur avec la participation artistique du Jeune Théâtre
National

› billetterie auprès
du TAP 05.49.39.29.29
› spectacle créé le 06 novembre 2018 au Théâtre d’Angoulême – Scène nationale

Poitiers
Programmation du TAP
Théâtre Auditorium
de Poitiers
novembre 2018
mar 20 › 19h30
mer 21 › 19h30

Portfolio