Plaquette de saison 2017-2018
Inscription à la newsletter
My Email Form


artistes associés

Marie Clavaguera-Pratx

Depuis quelques années, je donne à voir l’Homme dans sa plus grande nudité, riche de ses propres ressources. Je m’évertue à trouver une situation et un point de départ pour explorer son ingéniosité vivace qui s’anime lorsqu’on ne s’y attend pas.
Je donne aux spectateurs la possibilité de prendre le temps de regarder. Je m’en saisis à chaque création.
J’aime voir surgir alors l’inhabituel, l’extraordinaire. Être surprise lorsque je vois que l’Homme est plus habile, plus malin, plus ingénieux que ce que j’imaginais être moi-même. Car ce sont les génies qui m’élèvent et non pas la bassesse humaine.
Lorsque je vais au théâtre, que je participe à une création, j’espère participer à cette élévation. Y voir la preuve que l’Homme résilie sans cesse, qu’il est mouvant et non accablé et englué dans sa condition. Il faut tenter. Accepter le risque. S’offrir le luxe de perdre du temps par exemple. Prendre le risque de s’ennuyer.
Lorsque je m’ennuie, alors je m’amuse. Oui, je m’amuse à regarder ce que je ne regarde pas d’habitude. Le théâtre – Zone d’observation expérimentale
Ce sera mon mot d’ordre.

Pour en savoir plus, visitez le site de la Compagnie Lanterne : ici

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Après un premier cycle au Conservatoire Supérieur de Montpellier sous la direction d’Ariel Garcia Valdès, elle fait ses classes à l’Ecole Professionnelle Supérieure d’Art Dramatique de Lille sous la direction de Stuart Seide (promotion jeu 2006/2009).
Elle y rencontre Yves Beaunesne avec qui elle continue de collaborer en tant qu’assistante à la mise en scène Lorenzaccio d’Alfred Musset 2009 ; Le Récit de la servante Zerline de Hermann Broch 2010/2011 ; Pionniers à Ingolstadt de Mariluise Fleisser ; L’intervention de Victor Hugo 2011/2012 ; Roméo et Juliette 2012/2013, L’Annonce faite à Marie 2013/2014, Il ne faut jurer de rien d’Alfred Musset 2015, Intrigue et amour de Friedrich von Schiller 2015.

Elle assistera également Stuart Seide CDN Nord-Pas de Calais sur Alice et cetera de Dario Fo et Franca Rame ( 2010).
Elle développe sa carrière d’auteure-metteure en scène avec la compagnie La Lanterne (installée à Alenya dans les Pyrénées-Orientales).
Avec Vincent Clavaguera, danseur, ils cherchent ensemble à dépasser les limites du verbe, à travers la danse et le théâtre afin d’en dégager une puissance expressive commune.

Dans son théâtre, le texte est la partie émergente de l’iceberg. Le corps dans ses mouvements et dans l’absence de mouvement est la partie immergée.
La parole laisse place au silence, et celui-ci sera alors le cadre dans lequel les « lapsus physiques » révèlent ce qui est tu.
Elle a écrit et mis en scène À l’approche du point B (2012-2013), pièce créée à Alenya et présentée en 2013 à la Comédie Poitou-Charentes et au Festival Prémices du Théâtre du Nord/CDN du Nord Pas-de-Calais et La rose des vents/Scène Nationale de Villeneuve d’Asq. En juillet 2014, sa pièce a été représentée à la Manufacture pendant tout le festival d’Avignon Off.

Depuis la saison 2014/2015, la compagnie La Lanterne est accompagnée par le Théâtre de l’Archipel - Scène Nationale de Perpignan. Elle y créera sa deuxième création, La rémanence des lucioles en janvier 2016.

Marie Clavaguera-Pratx fait parti du collectif d’artistes associés à La Comédie Poitou-Charentes - CDN de Poitiers depuis la saison 2015/2016. Dans ce cadre, elle a mis en scène Réparons-nous ? de Laure Bonnet (Auteure associée de la Comédie Poitou-Charentes) en janvier 2017.

Articles associés


  • réparons-nous ?
  • big bang
  • Portfolio