Plaquette de saison 2017-2018
Inscription à la newsletter
My Email Form


comédie

historique

Le Centre dramatique Poitou-Charentes a été créé en 1985 par Jean-Louis Hourdin et Robert Gironès qui unissent leurs compagnies, le Grat (Groupe régional d’action théâtral) et le Théâtre de la Reprise, pour fonder une Sarl qui prend le nom de Théâtre Poitou-Charentes et obtient un label de CDR. Ils le dirigent de 1985 à 1992. Leurs productions sont accueillies à la scène nationale de Poitiers (TAP à ce jour) par le directeur de l’époque, Denis Garnier, et tournent ensuite à une échelle régionale et nationale.

1992 à 1998 : Stuart Seide dirige le CDR et poursuit ses explorations du répertoire élisabéthain et moderne.

1998 à 2010 : à l’arrivée de Claire Lasne Darcueil, le centre dramatique se dote d’un chapiteau pour effectuer ses tournées dans les petites communes des zones rurales à l’occasion de son festival Printemps-Chapiteau.

2011 : Yves Beaunesne est le nouveau directeur. Depuis le 1er janvier 2012, le CDR est devenu Centre Dramatique National Poitou-Charentes. En juin 2012, il prend le nom de Comédie Poitou-Charentes.


Les 70 ans des CDN

La Comédie réaffirme activement ces valeurs de la décentralisation au côté de nombreuses scènes publiques disséminées sur le territoire national. En créant et animant le réseau Par Les Théâtres et Tout Autour, nous, CDN, CDR, CCN, Scènes Nationales, Scènes conventionnées, théâtres municipaux ou autres scènes publiques, marquons la priorité que nous donnons aux présences artistiques autour de nos théâtres, au plus près des publics. Nous facilitons les projets communs, les échanges de pratiques et la promotion de ces médiations artistiques sur les territoires.

___________________

– Papa ? C’est quoi un CDN ?
– Demande à ta mère !
– Maman… ?
– …

Vous êtes tranquillement à table et comme tous les soirs votre enfant est en train de vous raconter sa journée d’école. Vous l’écoutez d’une oreille légèrement distraite… « Aujourd’hui, on est allé au théâtre »… Vous ponctuez son récit de petites interjections « Ah oui… », « C’est vrai ? », « C’était bien ? »… Et c’est là, que comme souvent, il vous surprend en vous envoyant une de ces questions sorties de nulle part à laquelle vous n’avez pas la réponse.

– Papa ? Maman ?
– C’est quoi un CDN ?

Vous dégainez votre smartphone, vous faites une recherche rapide... Crédit du Nord ? Content Delivery Network ? (réseau de distribution de contenu web)… Non…

– Centre dramatique national !
– Oui mais ça veut dire quoi ?

Peut-être que vous l’avez su un jour mais que votre souvenir est trop vague. Possible que vous ne l’ayez même jamais su du tout. On ne va pas vous blâmer. En tout cas vous avez la flemme de lire l’intégralité de l’article Wikipédia et on vous comprend tout à fait.
Donc voici en synthèse ce qu’il est intéressant de savoir sur l’acronyme CDN et son histoire.
C’est au lendemain de la seconde guerre mondiale que s’impose l’idée selon laquelle le théâtre est un service public qui doit pouvoir atteindre tous les foyers, « comme l’eau, le gaz et l’électricité ». En 1947, avec la fondation des Centres dramatiques nationaux de Colmar et de Saint-Étienne, débute l’aventure de la décentralisation théâtrale, animée par l’idée que les régions peuvent aussi inventer le théâtre, le créer et le faire partager. Le rôle du CDN est de produire des créations originales et de les rendre accessibles à tous les publics sur un territoire.
Ainsi, le Centre dramatique incarne ce que l’on nomme « la décentralisation », c’est-à-dire qu’il fait exister la création et la culture en dehors de la capitale. C’est d’ailleurs pour cela que les CDN sont dirigés par des artistes, afin qu’une ligne artistique forte et singulière soit donnée au projet du Théâtre. Dans le cadre de ses missions, l’artiste nommé(e) directeur(rice) s’engage d’abord à produire ses spectacles mais aussi à partager l’outil et les moyens de la structure avec d’autres artistes. La directrice ou le directeur est nommé(e) directement par la ou le ministre de la culture en concertation avec les autres collectivités qui financent son fonctionnement.
Aujourd’hui, il existe trente-huit centres dramatiques nationaux et régionaux en France. Ils se réunissent au sein d’une association nommée ACDN qui a été créée pour susciter du dialogue entre les différents artistes-directeurs et pour dynamiser l’action des centres dramatiques.

Yves Beaunesne

Après une agrégation de droit et de lettres, Yves Beaunesne se forme à l’INSAS de Bruxelles et au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris.
Yves Beaunesne signe, en novembre 1995, sa première mise en scène en créant, au Quartz de Brest, Un Mois à la campagne d’Ivan Tourgueniev, (...)


En savoir plus et accéder aux archives des spectacles d'Yves Beaunesne